C’est noël ! Es ist Weihnachten! It’s Christmas ! é Natal ! Es navidad ! …

« Réglementation européenne »

C’est noël ! Es ist Weihnachten! It’s Christmas ! é Natal ! Es navidad ! …
Partagez

Dans toute l’Europe ces quelques mots vont résonner tout au long du mois de décembre. Et non, vous ne pourrez pas y échapper. Alors on vous propose un petit tour d’Europe des habitudes de consommation des européens… Et bien entendu au passage on en profite pour vous dévoiler le rôle de l’Union européenne à travers 5 points… comme on aime les listes et on sait que vous aussi !

1. « Je consomme, donc je suis… en ligne » 

Noël rime avec consommation mais tous les européens consomment-ils de la même façon à cette période de l’année ? Cette année, les Français vont dépenser 55 milliards d’euros dans les magasins. Le commerce en ligne prend une place de plus en plus importante dans la quête des cadeaux Il va représenter en France près de 14 milliards d’euros en 2018, soit une augmentation de +12,5% par rapport à l’année dernière. La France se situe loin derrière ses voisins européens comme l’Italie (+272%), l’Espagne (+380%) les Pays Bas (+108%), l’Allemagne (+103%), et la Belgique (114%). Mais nous sommes devant nos voisins Britanniques qui ont toutefois le plus fort budget avec 28 milliards d’euros dépensés en ligne en 2018. Face à ce développement exponentiel des achats en ligne, ici, plus que jamais, le Marché unique numérique que défend l’Union européenne prend forme. Le rôle de l’Union est de protéger les consommateurs en définissant vos droits et fixant les recours face à la fraude en ligne.

2. Le père Noël, les trois rois mages, connaissent-ils les normes européennes ?

Bon nombre de cadeaux offerts lors de ces fêtes de fin d’année concernent des jouets (fabriqués à 80% en Chine) ou des appareils électriques. Ces produits font l’objet de règles spécifiques de fabrication européennes. Pour vous assurer que vos cadeaux de Noël les respectent, deux lettres a retenir lors de vos achats : CE, ou le marquage de « Conformité Européenne« .

Pour apposer le marquage « CE » sur son produit, le fabricant doit réaliser, ou faire réaliser, des contrôles et essais qui assurent la conformité du produit aux exigences essentielles définies dans les textes européens concernés. Il permet ensuite à ces produits de circuler librement dans toute l’Union européenne.

3. Etre écolo à Noël, c’est aussi possible ?

Noël ne veut pas forcément dire consommation à outrance ! Là aussi, il est possible d’adopter une attitude écoresponsable et respectueuse de l’environnement. Un domaine d’action important pour l’Union européenne, qui souhaiterait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % d’ici 2050 !

Pourquoi ne pas essayer de bannir le plastique dans les décorations de Noël, réutiliser et utiliser votre imagination pour en créer de nouvelles ? Des milliers de tutos existent en ligne pour se mettre au DIY. Même principe pour les cadeaux et les emballages. Avez-vous déjà essayez de créer vos propres cadeaux de Noël ? Ou de faire vos emballages avec du papier journal ou des restes de tissus ? Les guirlandes lumineuses, on les aime tous pour les soirée froides à Noël, mais on les préfère si elles sont LED et si elles ne restent pas allumées inutilement.

Connaitre toute l’action de l’Union européenne pour l’environnement 

4. A Noël les européens aiment (bien) manger…

Noël, c’est bien sûr l’occasion de consommer des produits différents que l’on espère de qualité. Là encore la réglementation européenne protège les consommateurs comme nulle part ailleurs dans le monde.

Traçabilité des produits, étiquetage clair et mention obligatoire de la présence d’organismes génétiquement modifiés (OGM), instauration du label BIO  baptisé « Eurofeuille »… Grâce à ces droits et dispositifs, les Européens connaissent davantage ce qu’ils ont dans leur assiette et peuvent aujourd’hui faire le choix de mieux manger.

5. Parce qu’un retard de train ne doit pas gâcher vos vacances de fin d’année!

Les fêtes de fin d’année permettent de se retrouver, de rendre visite à ses proches, de partir en week-end ou en vacances… Autant d’occasions d’utiliser son véhicule, le bus, le train ou l’avion. Annulations de vols, perturbations dans les transports en commun, retards au départ ou à l’arrivée, accès aux personnes handicapées, comparaison des prix… ces dernières années la réglementation européenne a beaucoup évolué pour mieux protéger les utilisateurs. Les textes européens ont permis de définir les conditions d’assistance, les droits nouveaux, les montants des indemnisations et remboursements…

 

 

Rédacteur : CRIJ/CIED - Angela L.
Date création : 02/12/2018

risus luctus velit, tempus consectetur ut efficitur. sit vel, quis, eleifend