La Commission propose d'augmenter le financement en faveur de l'environnement et de l'action pour le climat

La Commission propose d'augmenter le financement en faveur de l'environnement et de l'action [...]
Partagez

Communiqué de presse de la Commission européenne

Pour le prochain budget à long terme de l’UE correspondant à la période 2021-2027, la Commission propose d’augmenter de près de 60 % le financement du programme LIFE, le programme de l’UE pour l’environnement et l’action pour le climat.

Cette initiative figure parmi les programmes de financement de l’UE pour lesquels la Commission propose la plus forte augmentation proportionnelle; elle disposera en effet d’un budget de 1,95 milliard d’euros entre 2021 et 2027.

La Commission a intégré l’action pour le climat dans tous les grands programmes de dépenses de l’UE, en particulier dans la politique de cohésion, le développement régional, l’énergie, les transports, la recherche et l’innovation, la politique agricole commune, ainsi que dans la politique de développement de l’UE.

Pour mettre en œuvre l’accord de Paris et concrétiser l’engagement en faveur des objectifs de développement durable des Nations unies, la Commission propose d’accroître le financement de l’action pour le climat dans tous les programmes de l’UE : au moins 25 % des dépenses de l’UE devraient contribuer aux objectifs climatiques.

Les principales caractéristiques du nouveau programme LIFE sont les suivantes:

  • Une attention accrue portée à l’énergie propre
  • Une attention accrue portée à la protection de la nature et à la biodiversité
  • Un soutien continu à l’économie circulaire et à l’atténuation du changement climatique
  • Une approche souple et simplifiée: le nouveau programme a été conçu de manière à être plus simple, plus souple et à permettre un accès géographique plus large

Prochaines étapes

Il est essentiel de parvenir à un accord rapide sur le budget global à long terme de l’UE et sur ses propositions sectorielles de manière à garantir que les fonds de l’UE commencent à produire leurs effets le plus tôt possible sur le terrain.

Des retards analogues à ceux que nous avons connus au début de la période budgétaire actuelle (2014-2020) signifieraient que des projets ne pourraient pas démarrer à temps; des villes et régions ne recevraient pas le financement nécessaire pour améliorer la qualité de l’air et de l’eau pour leurs citoyens, traiter correctement leurs déchets ou lutter contre changement climatique et ses conséquences.

Un accord sur le prochain budget à long terme en 2019 permettrait d’assurer une transition sans heurts entre l’actuel budget à long terme (2014-2020) et le nouveau, ce qui garantirait la prévisibilité et la continuité du financement, pour le bénéfice de tous.

Rédacteur : CRIJ/CIED - Angela L.
Date création : 04/06/2018
Mots clés : budget UE, climat

venenatis eleifend Aenean ipsum leo ante. commodo leo. mattis Phasellus id